Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soyez curieux ... Ouvrez et vous verrez !NB : culture s'entend dans tous les sens du terme.... de la culture des fleurs à la culture de l'âme.© CopyrightMes photos ne sont pas libres de droit. Cependant, c'est avec grand plaisir que, sur votre demande, je vous autoriserai à les utiliser sans but lucratif. Merci.

02 Dec

Le souffle ou le bruit des vagues

Publié par Marie DUVAL

Le souffle ou le bruit des vagues

(suite)

 

... la terre, a besoin d’eau en réserve, car sans eau, il

serait comme une vieille pomme ratatinée. Nous

sommes à l’image de la terre, notre mère, et nous

les hommes, nous avons aussi nos propres rivières.

Ce sont des vaisseaux. Sur la peau, ça fait des routes

bleues, mais dedans, l’eau elle est rouge : c’est du

sang. C’est très important le sang, car si on en perd

beaucoup, on ne peut plus vivre. Sauf, si un autre

homme nous en donne un peu. Il faut réussir à

trouver le bon bonhomme au bon moment car tous

les sangs, bizarrement, ne peuvent pas se mélanger.

Mais si tout se passe bien, regonflé à bloc, avec notre

nouveau sang, on peut continuer à rire et à siffloter.

Les forêts, quant à elles, protègent la terre. Les

arbres sont les cheveux de la planète. Et si on les

lui arrache, elle s’enrhume. Et quand elle éternue,

ça fait des dégâts. Tout le monde est secoué ; de véritables

cataclysmes. Certains hommes veulent déraciner

les arbres, tuer les forêts. Oui ! Ils tirent la

terre par les cheveux. Ca lui fait très mal. Elle crie,

la terre. Ils n’en ont que faire. Ils continuent. On dirait

que personne ne veut l’entendre pleurer, la terre.

Mais…les enfants ne les laisseront pas faire. Car ils

savent, eux ! Ils savent que sans arbre, on devient

mort.

Les arbres, ils nous fabriquent de l’oxygène.

C’est de l’air pur. Ils récupèrent notre vieil air qui

nous a servi pour marcher et faire du vélo et ils

nous en refont du neuf. En plus, sans chevelure, la

terre, elle aura l’air d’un vieux crâne chauve avec

des bosses. Et puis nous là-dessus, on aura froid.

Forcément ! Et après, qui est-ce qui lui tricotera

un bonnet à la terre ? Personne. Il n’y aura jamais

assez de laine. Et puis, sans arbres, il n’y aura plus

d’oiseaux, plus d’écureuils… Il n’y aura plus rien.

Un désert glacé. Voilà ce qui finira par arriver !…

Parce que le soleil, lui, sans arbres et sans oiseaux,

29

L’enfant en soi

il ne voudra pas rester. Il trouvera que c’est trop

triste. Il a besoin d’entendre chanter. ça donne de la

force, une chanson !

Ces hommes-là, ceux qui cassent les forêts, on dirait

qu’ils ne savent rien. Alors, les enfants ont appris

les lettres. Et tous ils vont écrire. Au Président de la

République, aux écologistes pour qu’ils avancent encore

plus vite, aux chasseurs de tous poils  et même

à ceux qui ont des cervelles d’oiseau. Et ils vont leur

dire. En rouge et en majuscules !… car on dirait

qu’ils ne voient pas bien clair, ces bonhommes-là,

ceux qui tuent les forêts et les animaux qui y habitent.

Ils vont leur dire les quatre vérités ! Certains enfants

proposent même de faire une collecte de pièces

jaunes pour leur acheter des lunettes. Ils leur diront

qu’il faut planter des arbres et ne plus faire de mal à

la Terre à tout bout de champ.

Dans les villes, c’est pareil. L’air qu’on respire, il

doit être propre. Même les vaches attraperaient des

allergies si elles se promenaient sur les trottoirs. Les

vaches mangent de l’herbe vert foncé et respirent de

l’air transparent. Elles ne sont pas folles les vaches !

Un arbre, ça vit beaucoup plus vieux qu’une vache.

Ca met aussi bien plus de temps à grandir. Il faut

plusieurs vies de vaches pour devenir un bon grand

arbre. Ca paraît pas tout ça !

Bon ! Et si on allait manger une poignée de cerises…

Comme ça, on verrait bien que tout ça, c’est

rond, avec un noyau, de la chair et une peau autour.

A condition de ne pas les croquer trop vite et de ne

pas avaler le noyau !

Et voilà, la Terre est notre mère. A tous. Et avant,

la Terre était la mer. Et c’est pour ça que les éléphants

ont une trompe. Quand toutes les espèces vivaient

dans l’eau, à l’époque où toute la Terre était

inondée, la trompe, aux éléphants, elle leur servait de

30

Marie Duval

tuba pour respirer. Et peut-être l’utilisaient-ils aussi

comme périscope ! Ca, les savants ne le disent pas.

Un dernier secret !… As-tu déjà pensé à écouter

ton souffle quand tu respires fort par le nez dans le

silence ? Tu entendras le ressac de la mer, son flux

et son reflux. Car comme la mer et la Terre, nous

respirons. A l’unisson. Si possible. Car tout avance

et tourne sur le même rythme. En choeur. C’est

simple. C’est l’harmonie du grand et du petit.

Et s’il t’arrive de pleurer de joie devant tant de

beauté, goûte tes larmes. Tu verras qu’elles ont gardé

le parfum de la mer, du temps où tous les êtres y

habitaient. C’est la mémoire de l’eau… Filet d’eau

salée qui devient goutte sur ta joue. Une goutte qui

nous rappelle Gaïa. Gaïa la ronde.

Et l’amour est-ce que c’est rond ? Ben forcément

!!! Sinon, on aurait tous des têtes au carré…

comme les robots dans les boîtes de Lego !

31

SOMMAIRE

LES VALISES .......................................................... 7

DANS LES BARBELÉS ............................................ 15

ÉROS AURA RAISON DE THANATOS ..................... 19

GAÏA, LA TERRE .................................................... 25



 planéte air 
(c) Marie Duval

 

 

(Livre "L'enfant en soi, Marie Duval) - Disponible sur Amazon

Commenter cet article

Isabelle Darton 02/12/2016 17:43

Merci pour ce beau partage. Je n'avais jamais pensé comme ça. Maintenant quand j'irai à la mer j'y penserai.
Bonnes fêtes Marie.

Archives

À propos

Soyez curieux ... Ouvrez et vous verrez !NB : culture s'entend dans tous les sens du terme.... de la culture des fleurs à la culture de l'âme.© CopyrightMes photos ne sont pas libres de droit. Cependant, c'est avec grand plaisir que, sur votre demande, je vous autoriserai à les utiliser sans but lucratif. Merci.