.. cultivant ses légumes au milieu du salon et tellement plongée dans son rôle qu’elle ne parle plus que québécois avec un talent et un humour qui ne mérite pas vraiment le détour... 

 

Enfin si ça plaît au plus grand nombre c'est comme sur TF1 ou pour le vote ... Si c'est la voix du nombre qui fait toujours force de foi  .. alors...  

Si C EST CA QU ON VEUT ? 

Alors...  on comprend d'autant mieux pourquoi ça n'avance pas dans ce pays. Donnez leur du pain et des jeux .. disait-elle ...  donnez leur des films pas marrants et qu'ils vont quand même trouver marrants parce que vous leur avez bourré le moût avant à grand coups de com' -gratuites de surcroît-  et jetées mine de rien et que  je t'embrouille sur Instagram. Et hop le tour est joué vous avez  perdu 10 balles et votre temps, vous ne le dites pas car vous ne savez pas trop... 


Bref..  beaufitude façon neo. Ringard. N'est pas noble qui veut. 

 

 

 

La qualité on repassera quand ?

 

 

 

 

Donc oui en tout point d'accord avec Les Cahiers du cinéma  "Confondant ego trip et cinéma vérité, Rock'n Roll peut être vu comme le démarquage Nouveau Roman de la grande saga néo-beauf : une usine à gags sinistres détricotant les rouages d'un système dont le récent Brice 3 a déjà prouvé qu'il était définitivement ringardisé", juge le journaliste Vincent Malausa.

 

 

 

 "Les quelques traits d'esprit du début laissent place à une farce grotesque sans profondeur"Le Blog du cinéma

 

 

 

 

Marion Cottillard

Marion Cottillard

Retour à l'accueil